Insectes

Mante commune - piège à insectes vivants

Pin
Send
Share
Send
Send


La mante religieuse commune est un insecte appartenant à la famille des vraies mantes religieuses. C'est le représentant le plus commun de l'espèce en Europe.

C'est un insecte plutôt gros. La mante commune, dont les dimensions vont de 42 à 52 mm (mâles) et de 48 à 75 mm (femelles), est un prédateur. Il a adapté les membres antérieurs pour la nourriture. La mante religieuse fait partie de l'équipe de cafards, qui forme une espèce nombreuse composée de trois mille sous-espèces.

Son nom a été donné à Carl Linnaeus, un grand systématiste qui a remarqué que la posture de la mante religieuse, quand il était assis en embuscade, ressemblait beaucoup à un homme qui pliait la main pour prier. Par conséquent, le scientifique l'a appelé Mantis religiosa, ce qui se traduit par «prêtre religieux».

Vous connaissez probablement une mante ordinaire dans les manuels de biologie scolaire. Le type de sa couleur est très variable, allant du jaune ou vert à brun foncé ou gris-brun. Il correspond généralement à l'habitat et coïncide avec la couleur de l'herbe, des cailloux et des feuilles.

La couleur verte ou blanche et jaune la plus commune. Les personnes plus âgées ont une tenue plus pâle. Des taches brun foncé apparaissent sur le corps avec l'âge. Cela s'explique par le fait que la production d'acides aminés importants pour la vie s'arrête dans le corps: méthionine, leucine, tryptophane, etc. En conditions de laboratoire, lorsque ces substances sont ajoutées à des aliments, la durée de vie d'un insecte double presque - jusqu'à quatre mois. C'est le temps maximum qu'une mante religieuse ordinaire peut vivre.

Caractéristiques biologiques

Ces insectes ont des ailes bien développées, ils volent bien, mais les mâles se déplacent de cette façon, et seulement la nuit, et le jour, ils se permettent de passer de branche en branche de temps en temps. La mante a quatre ailes. Deux d'entre eux sont denses et étroits et les deux autres sont minces et larges. Ils sont capables de se dérouler, comme un fan.

La tête est une mante religieuse de forme triangulaire, très mobile, reliée à la poitrine. Il peut pivoter à 180 degrés. Cet insecte a les pattes de devant bien développées, qui ont des pointes puissantes et pointues. Avec leur aide, il saisit sa victime, puis le mange.

La photo de la mante commune, que vous pouvez voir ci-dessous, montre clairement que cet insecte a des yeux bien développés. Il se distingue par une excellente vision. Dans une embuscade, le prédateur surveille l'environnement et réagit instantanément aux objets en mouvement. Il s'approche de la proie et l'attrape avec de fortes pattes. Après cela, la victime n'a aucune chance de survivre.

Contrairement aux mâles qui se nourrissent d'insectes plutôt petits, les grosses femelles préfèrent leurs semblables de la même taille, parfois plus grande. Une histoire intéressante liée à la mante féminine, racontée à E. Teale. Il a observé une situation amusante dans la rue d'une des villes d'Amérique. La circulation automobile était arrêtée. Les chauffeurs ont suivi avec intérêt le duel entre le moineau et la mante religieuse. Étonnamment, l'insecte a gagné la bataille et le moineau a dû se retirer en disgrâce du champ de bataille.

Photo de mante religieuse, Habitat

La mante religieuse est très répandue dans le sud de l'Europe - du Portugal à l'Ukraine et à la Turquie. Il n'a pas contourné les îles de la Méditerranée (Corse, Baléares, Sicile, Sardaigne, Îles de la mer Égée, Malte, Chypre). Souvent trouvé au Soudan et en Egypte, au Moyen-Orient, de l'Iran à Israël, dans la péninsule arabique.

L'habitat de la mante religieuse commune couvre également les régions méridionales de notre pays. Soi-disant introduit dans l'est des États-Unis, en Nouvelle-Guinée, en 1890. À partir de ces territoires, il s’est établi dans presque toute l’Amérique et dans le sud du Canada. Au tout début de ce siècle, la mante religieuse a été découverte au Costa Rica. Il n'y a aucune preuve officielle que la mante religieuse commune ait été trouvée en Jamaïque, en Australie et en Bolivie.

En Europe, la frontière nord de la chaîne passe par des pays et des régions comme la Belgique et la France, le Tyrol et le sud de l'Allemagne, la République tchèque et l'Autriche, le sud de la Pologne et la Slovaquie, les régions de steppes forestières d'Ukraine et du sud de la Russie.

Les scientifiques notent qu'à la fin du 20ème siècle, l'aire de répartition commença à s'étendre vers le nord. Le nombre de ces insectes a considérablement augmenté dans le nord de l'Allemagne et la mante religieuse commune est apparue en Lettonie et en Biélorussie.

La saison des amours

Remarquant la belle moitié, le mâle commence à se faufiler vers elle avec beaucoup plus de soin que vers la proie la plus dangereuse et la plus sensible. Son mouvement ne capte pas l'œil humain. Il semble que l'insecte ne bouge pas du tout, mais il s'approche progressivement de la femelle en essayant de revenir en arrière. Si la femelle à ce moment-là tourne dans sa direction, le mâle se fige longtemps en place, tout en se balançant légèrement. Les biologistes pensent que ces mouvements sont un signal qui fait basculer le comportement de la femelle de la chasse à l'amour.

Ce palais de justice assez particulier peut durer jusqu'à six heures. À cette date, un monsieur vaut mieux être un peu en retard que de se dépêcher une minute. La mante religieuse se reproduit à la toute fin de l'été. Sur le territoire de la Russie, ils s'accouplent de la mi-août au début de septembre. L'influence des hormones sexuelles provoque une augmentation de l'agressivité dans le comportement de l'insecte. À l'heure actuelle, il y a des cas de cannibalisme. La caractéristique principale d'une mante religieuse ordinaire est que la femelle mange un mâle après, et parfois pendant l'accouplement.

Il existe une version selon laquelle une mante religieuse ne peut copuler si sa tête est présente; par conséquent, les rapports sexuels chez les insectes commencent par une procédure désagréable pour le mâle - la femelle lui arrache la tête. Cependant, le plus souvent, l'accouplement se fait sans sacrifice, mais après son achèvement, la femelle le mange, et même dans la moitié des cas.

En fin de compte, elle mange sa partenaire non pas à cause de sa soif de sang ou de son caractère nocif, mais à cause du grand besoin de protéines dans la première étape du développement de l'œuf.

Une mante religieuse ordinaire, dont vous pouvez voir la photo dans cet article, pond des œufs dans des ootechs. C'est une forme spéciale de ponte, caractéristique des mollusques et des coquerelles. C'est une rangée horizontale d'oeufs, qui peut être deux ou plus.

La femelle les remplit d'une substance protéique mousseuse, qui forme une capsule lorsqu'elle est congelée. En règle générale, jusqu'à 300 œufs sont pondus. La capsule a une structure plutôt solide qui colle facilement aux plantes ou aux cailloux, protégeant ainsi l'œuf des influences extérieures.

A l'intérieur de la capsule, l'humidité et la température optimales sont maintenues. Même à des températures allant jusqu'à -18 ° C, les œufs ne peuvent pas mourir dans la bibliothèque. Sous des latitudes tempérées, les œufs hibernent et, dans les régions méridionales, la période d'incubation est d'un mois.

Trente jours plus tard, les larves apparaissent à partir des œufs. Sur leur surface se trouvent de petites pointes qui les aident à sortir de la capsule. Après cela, les larves muent. Plus tard, ils ont perdu leur peau et ressemblent à des adultes, mais sans ailes. La larve de la mante religieuse est très mobile, elle a une coloration protectrice.

Dans la plupart des zones où se trouvent ces insectes, les larves éclosent fin avril-début mai. Pendant deux mois et demi, ils muent cinq fois. Seulement après cela, ils deviennent des insectes adultes. Le processus de la puberté est de deux semaines, puis les mâles commencent à chercher leur moitié pour l'accouplement. Les mantes vivent dans des conditions naturelles - deux mois. Au début, les hommes meurent. Après l'accouplement, ils ne recherchent plus leurs proies, deviennent très paresseux et meurent rapidement. Ne vivent que jusqu'en septembre et les femelles leur survivent pendant un mois. Leur siècle se termine en octobre.

Mode de vie et régime

Les insectes sont à la base du régime des mantes. Les plus gros individus (principalement des femelles) attaquent souvent les lézards, les grenouilles et même les oiseaux. La mante commune mange le sacrifice lentement. Ce processus peut durer environ trois heures et, pendant la semaine, les aliments sont digérés.

Mantis peut difficilement être appelé un amoureux de la randonnée. Ce n'est que vers la fin de l'été que les hommes changent radicalement leur mode de vie: ils commencent à errer. Face à son frère, l'insecte entre en bagarre et le perdant a une chance non seulement de mourir, mais également de devenir un repas du soir pour l'adversaire victorieux. Bien sûr, lors de ces voyages, les hommes en prière cherchent une gloire sans aucun tournoi, ils ont besoin de l'amour d'une belle femme.

L'habitat de la mante religieuse commune est un arbre ou un arbuste, mais elles peuvent parfois s'arrêter sur l'herbe ou sur le sol. Les insectes se déplacent d'un rang à l'autre, de sorte qu'ils peuvent être trouvés à la fois au sommet de la cime et au pied d'un grand arbre. Et une autre caractéristique intéressante: la mante réagit exclusivement aux cibles en mouvement. Les objets qui lui sont fixés ne sont pas intéressés.

Ce prédateur est très vorace. Un insecte adulte mange en même temps jusqu'à sept centimètres de cafards. Manger la victime prend environ trente minutes. Au début, il mange des tissus mous et ensuite seulement, il commence difficilement. La mante laisse les membres et les ailes d'un cafard. Les insectes les plus mous sont consommés entiers. La mante préfère généralement un mode de vie sédentaire. Lorsqu'il a assez de nourriture, il vit tout au long de sa vie sur un seul arbre.

Description de l'espèce

La mante ordinaire (Mantisreligiosa) appartient à l'ordre des mantes, comprenant 2800 espèces. Le corps de l'insecte est étroit et allongé. Les mâles atteignent 43-52 mm, les femelles significativement plus grandes - 50-75 mm. La structure anatomique de la mante est la structure des membres antérieurs. Jambes saisissantes avec les cuisses et les pattes allongées épineuses sont conçues pour tenir la proie. La hanche et le tibia réunis fonctionnent selon le principe des ciseaux. À l'intérieur du coxae des membres antérieurs, il y a une tache sombre avec une marque blanche au milieu.

Mantis Ordinary

Un fait intéressant. Bien que les femmes soient plus grandes que les hommes, elles ont des antennes plus longues et de grands yeux.

La tête est triangulaire, mobile, l'insecte est capable de regarder en arrière. Sur les côtés, grands yeux facettés saillants. Dans la mante religieuse européenne, ils ont un élève noir. Sur le front, il y a de longues antennes filiformes et trois ocelles simples. Les pièces buccales du type rongeur sont dirigées vers le bas. Une mante ordinaire a deux paires d'ailes bien développées. Les mâles légers et les jeunes femelles sont capables de voler sur une distance considérable.

Les ailes antérieures sont étroites et coriaces, elles remplacent les élytres. Les ailes postérieures sont larges, calmes, elles sont repliées dans le dos en éventail. Le pronotum se dilate dans la partie supérieure mais ne recouvre jamais la tête. L'abdomen est allongé, doux, composé de 10 segments. Sur le dernier segment sont des appendices - cerci. Sur les côtés du corps, il y a 10 paires de spiracles.

La couleur de l'insecte varie du vert au brun

La couleur de la mante religieuse commune est condescendante. La couleur du corps est vert (dans 80% des cas), jaune, brun clair ou foncé. La couleur de camouflage vous permet de fusionner avec l'environnement. Lorsque l'insecte est immobile, il imite complètement le feuillage ou le rameau. Le camouflage remplit deux fonctions: il vous permet de chasser en embuscade et de vous cacher des ennemis.

Informations Lorsqu'elle attaque un ennemi, la mante ouvre ses ailes pour augmenter sa taille. Il se balance d'un côté à l'autre et soulève les pattes antérieures et le bord de l'abdomen de manière menaçante. Toutes les actions visent à dissuader l'agresseur. Si l'ennemi est trop grand, la mante religieuse s'envole.

Histoire du titre

Le nom scientifique de l'espèce en latin est Mantisreligiosa. Le mot mante signifie «prêtre», «prophète», religiosa - «religieux». Karl Linney a choisi le nom pas par hasard, s'attendant à une proie, la mante religieuse ou la mante religieuse met leurs tibias dans le sillon de leurs cuisses. Sa posture rappelle celle d'un homme figé dans la prière.

Les membres pliés ressemblent à des gestes religieux

Mode de vie

La mante vit et chasse comme une embuscade typique. Le prédateur gèle jusqu'à ce que la victime soit à portée de main. Il attrape sa proie avec ses pattes antérieures et commence à manger de la tête. Les mâles sont prudents dans le choix des objets de chasse, ils attaquent les mouches, les sauterelles et autres petits insectes. Les grosses femelles attaquent souvent des proies de taille presque égale. Des individus agressifs attaquent des lézards, des oiseaux et des grenouilles. Ils sautent sur le dos d'un reptile et mordent derrière la tête. Le combat dure quelques minutes, le chasseur peut devenir une victime. Avec un résultat positif, la proie est mangée pendant 2-3 heures. La femelle reste nourrie jusqu'à 4-5 jours.

Devant l'ennemi, la mante prend une pose menaçante

Vous pouvez rencontrer Mantisreligiosa dans la forêt, la steppe raznotravie, dans le pré. Les insectes n'évitent même pas les grandes villes, où ils se sont adaptés pour vivre dans l'herbe, les parcs et les jardins. Les habitats préférés de la mante religieuse sont les grands arbres et les arbustes. Les insectes préfèrent la vie sédentaire. Ils ne quittent pas le territoire habituel, se déplacent entre les niveaux. Quatre membres sont utilisés pour le mouvement, moins souvent les ailes.

Predator mange une sauterelle

Avec suffisamment de nourriture, ils passent toute leur vie sur une seule plante. Les insectes ont une excellente vision, ils capturent le moindre mouvement dans l'environnement. La coloration camouflée vous permet de vous approcher de la proie. La chasse a lieu pendant la journée. La proie mange tous les tissus mous, il reste des pattes et des ailes chitineuses. La quantité de vie d’une mante religieuse dépend de la quantité de nourriture et du sexe. L'âge des femelles est plus long, en moyenne, les représentants de l'espèce vivent dans des conditions naturelles pendant 2 à 3 mois. En captivité, l'espérance de vie des insectes est augmentée plusieurs fois et est de 12 à 13 mois.

Comme tout insecte, une mante religieuse a de nombreux ennemis naturels. Les oiseaux, les serpents, les petits mammifères, les chauves-souris le chassent. L'arthropode court lentement et décolle fort. Sa superbe danse aux ailes déployées ne fait peur qu'aux jeunes oiseaux inexpérimentés. Pour le reste des principaux chasseurs, c'est une proie facile.

Les femelles chassent les reptiles

Valeur dans la nature

La signification biologique de la mante religieuse commune est liée à son mode de vie. Il est un prédateur exterminant les insectes nuisibles. Les adultes et les larves mangent des phytophages dans les arbres et les arbustes. Des tentatives ont été faites plus d'une fois pour organiser la protection des terres agricoles à l'aide d'une mante religieuse. Les plans à grande échelle pour l’utilisation de prédateurs dans le rôle d’armes biologiques contre les parasites n’ont pas été couronnés de succès, mais de nombreux agriculteurs ont acheté Motisreligiosa. Ils sont placés dans des jardins pour la destruction en toute sécurité des pucerons et des thrips.

Le comportement prédateur de la mante religieuse a ses inconvénients. Ils font la distinction entre insectes utiles et nuisibles pour l'homme. Les mantes capturent et mangent les abeilles, de sorte que l'apparition de l'espèce autour du rucher crée des problèmes. Dans la plupart des cas, le prédateur est tenu de contenir le nombre de parasites et de parasites qui incombent aux êtres humains. Il est donc important de préserver l’habitat et les insectes eux-mêmes.

Caractéristiques d'élevage

Le dimorphisme sexuel des insectes est prononcé chez les hommes et les femmes. La photo montre à quel point la femelle de la mante religieuse est plus grande que le mâle.

Dimorphisme sexuel

Le comportement sexuel des insectes est étudié de près par les scientifiques. Les relations entre les partenaires sont divisées en deux étapes:

  • avant la cour
  • accouplement

Dans les climats tempérés, la saison de reproduction a lieu en août-septembre. À l'extrémité de l'abdomen des mâles se trouvent des organes sensibles de l'odorat, les cerci. Avec leur aide, les insectes capturent les phéromones des femelles. Le processus de la cour est une approche prudente de l'objet de la passion. Le mâle se déplace lentement et avec précaution vers la femelle, essayant de la contourner par derrière. Quand elle tourne la tête, elle se fige sur place, profitant du fait que les mantis de prière ne réagissent pas aux figures fixes. Courtiser prend plusieurs heures, mais vous permet de rester en vie avant l'accouplement.

Ayant atteint le partenaire potentiel, le mâle lui saute sur le dos. Il tient ses pieds, les plaçant dans des rainures spéciales sur les côtés de la poitrine de la femme. Dans une position si sûre, il commence la copulation. Le processus peut durer 4-5 heures. Dans 50% des cas, l'homme réussit à s'échapper. Ayant fui sa partenaire à une distance de sécurité, il gèle pendant quelques minutes. Il faut du repos.

Les mantes religieuses sont des insectes à la transformation incomplète. Le développement de l'individu se déroule en 3 étapes: œuf, larve, imago. 10 à 11 jours après la fécondation, la femelle mante religieuse pond des œufs. La maçonnerie est de 100 à 300 pièces. Ensemble avec les œufs produit un secret collant. Après la solidification du fluide, un ootec est formé - une capsule protectrice dans laquelle l'embrayage n'est pas exposé aux influences externes. Ooteka jaune ou marron, il s'attache aux branches ou aux cailloux. Les œufs restent à l'hiver.

Ponte

La postérité des mantes apparaît au printemps. Les larves naissent avec de nombreuses épines sur le corps et deux fils sur l'abdomen. Les pointes aident les jeunes à sortir de la capsule. Les larves sont suspendues aux filaments de la queue, ce qui provoque la première mue. Avant de grandir, ils devront subir encore 4 mues. Les larves sans ailes ressemblent à des imagos. Ils mangent des mouches avec des mouches des fruits, des pucerons, des thrips.

Larve de mante religieuse

Cannibalisme en cours d'accouplement

Pendant la saison de reproduction, l'agressivité des femelles augmente sous l'action des hormones sexuelles. Партнер находится в опасности, если женская особь голодала 2-3 дня. Она может напасть на самца до совокупления. Это даст необходимые питательные вещества, к тому же размер добычи крупнее, чем обычные насекомые. Партнер рискует погибнуть во время спаривания, потеря головы не сказывается на совокуплении. Поедание самца после принятия сперматофора имеет те же причины. Самка богомола обеспечивает питанием будущее потомство, повышая шансы на производство большого количества яиц.

Самка съедает голову партнера после спаривания

Интересный факт. Самцы выбирают для спаривания крупных упитанных самок, это снижает риск быть съеденным во время оплодотворения.

Советы по содержанию и питанию

Домашний богомол – экзотический питомец, который может прожить в домашних условиях около года. Насекомые сообразительные, контактные, довольно крупных размеров. Pour placer un animal de compagnie, vous aurez besoin d'un terrarium. Ils sont de deux types: plastique et verre. La deuxième option est préférable. L'accès à l'air est assuré par une couverture en treillis. La longueur de l'habitation doit être trois fois supérieure à celle du corps de la mante religieuse.

Mantarium Terrarium

Un insecte épris de chaleur nécessite une température de 22-26 ° C. Vous pouvez l’entretenir avec un appareil de chauffage spécial ou une lampe installée à proximité du réservoir. Le taux d'humidité recommandé est 40-60%. Soutenu par une pulvérisation quotidienne du substrat. Il n'est pas nécessaire de mettre un abreuvoir, suffisamment d'humidité sur les murs du terrarium. Un animal de compagnie sans peur est pris en main, plus le contact est fréquent, plus vite il s’habitue à la personne.

De la sciure de sable ou de coco est versée sur le fond en tant que substrat. À l'intérieur sont placés des brindilles et des chicots, qui seront des insectes rampants. Une nuance importante lorsque vous tenez plusieurs mantes religieuses est de les placer dans des récipients différents. Cela évitera le cannibalisme caractéristique de l'espèce. Les sauterelles, les mouches, les criquets, les grillons et les blattes servent de nourriture au prédateur. Nourrissez les animaux tous les 2-3 jours. Selon la taille, 1 à 3 insectes se nourrissant sont administrés à la fois. Courir la proie à l'intérieur du conteneur, vous pouvez regarder la chasse.

Les mantes sont sans danger pour l'homme

Mesures de sécurité

Malgré la large répartition des insectes dans certaines régions de Russie, la mante religieuse commune est énumérée dans le Livre rouge. Il fait partie de la catégorie des espèces rares des régions de Tcheliabinsk, Voronej, Kurgan, Belgorod et Lipetsk. Le nombre d'insectes a diminué en raison du labour des terres, de l'herbe tombée, des champs de foin solides et de l'utilisation de produits chimiques toxiques dans le traitement des champs. Dans les habitats de mante religieuse est limitée à l'activité économique. Il est interdit de labourer des parcelles, de pâturer, d'utiliser des pesticides, de tuer ou d'attraper des insectes pour protéger l'espèce. En Allemagne, la mante commune est inscrite sur la feuille rouge en tant qu’espèce coupante. Il ne peut pas être attrapé dans la nature et gardé à la maison comme animal de compagnie.

La mante est un prédateur typique

La mante est un exemple typique de piégeage de prédateurs ou, en d'autres termes, d'embuscade. Pendant des heures, il peut s'asseoir tranquillement dans un endroit isolé, attendant sa proie. La couleur de camouflage permet à la mante de se fondre dans la végétation et même la forme du corps ressemble à une partie d'une plante. Bien qu'il vit parmi l'abondance de verdure, la nourriture végétale n'accepte pas. De plus, l'insecte carnivore mange sa proie exclusivement en vie.

Les mantes sont impitoyables non seulement pour les insectes plus petits qu'eux, ce qui pour eux n'est qu'un délicieux repas, mais aussi pour leurs proches. Il est nécessaire de connaître celui qui garde cette création agressive comme animal de compagnie. Il est peu probable que deux ou plusieurs mantes religieuses s'entendent bien, surtout si l'une est plus grande que l'autre.

Au Moyen Âge, au Japon, la mante religieuse était considérée comme un symbole de courage et de cruauté et infligeait même l'image d'un insecte aux bras des sabres de samouraï. Et l'une des positions dans le Kung Fu reprend la pose d'une mante religieuse, prête au combat. De plus, en Chine, ils croyaient qu'une mante religieuse avait un pouvoir de guérison et pouvait guérir certaines maladies. Les Grecs de l'Antiquité considéraient que la mante religieuse était le héraut du printemps et le prévisionniste du temps, ils l'appelaient "le prophète" et "le devin". Et dans certains pays européens, même aujourd'hui, les mantis sont attribués à une sorte de pouvoir magique. Peut-être que cette créature, qui est l’objet de la superstition, vous intéressera et vous voudrez la garder comme animal de compagnie?

Mantis: l'apparence et les caractéristiques de la structure

Les mantes religieuses sont de gros insectes, les femelles étant beaucoup plus grandes que les mâles. Il existe dans le monde environ deux mille espèces de mantes religieuses. La mante religieuse commune (Latin Mantis religiosa) mesure environ 6 cm de long. La plus grande des mante religieuse - la mante chinoise - atteint une longueur de 15 cm.

Le corps de la mante religieuse est allongé, la tête est presque triangulaire, mobile. De grands yeux ronds, bombés, légèrement orientés vers l’avant et vers le bas, lui offrent une vision beaucoup plus large que celle d’une personne. Et grâce au cou extrêmement flexible, la mante religieuse peut tourner la tête afin de remarquer toute créature qui s’approche de l’arrière. La bouche est bien développée et équipée de mâchoires ou de trompes suceuses.

Parmi les mantes religieuses, on trouve à la fois des ailes et des ailes. Chez les insectes à ailes, les deux paires d’ailes sont bien développées. Les ailes avant sont plus étroites que l'arrière et plus denses. Les ailes arrières larges et palmées sont calmes comme un éventail et recouvertes d’élytres. Je dois dire que les ailes aux fins prévues, c.-à-d. pour le vol, la mante utilise rarement. Au contraire, ils ont besoin d'eux pour intimider leurs proies, ainsi que leurs ennemis.

La structure du corps de la mante religieuse indique que l'insecte est bien adapté au mode de vie prédateur. L'abdomen est constitué de dix segments, mous et aplatis, avec de nombreux processus longs - cerci (servent d'organe de l'odorat). La longue cuisse est assise sur le bord inférieur avec trois rangées de fortes épines. La jambe présente également 3 rangées d'épines prononcées. La cuisse et le tibia qui sont repliés forment un puissant dispositif de préhension qui agit comme un ciseau.

Mantis - maître camouflage

Certaines espèces de mantes ont une couleur verte, il est donc difficile de les distinguer parmi l’herbe et le feuillage, d’autres peuvent présenter une teinte rosâtre en raison de leur fusion avec des pétales de fleurs. Et, par exemple, la mante religieuse indienne a une teinte brune et ressemble à une feuille tombée au sol.

La forme du corps de la mante et les différentes couleurs de camouflage permettent à l'insecte de se fondre dans les plantes, ce qui le rend presque imperceptible pour les victimes potentielles et les ennemis. La mante elle-même peut également devenir la victime de grands prédateurs (oiseaux, lézards). Pour se protéger contre les ennemis, la mante religieuse possède un certain nombre de défenses.

Ainsi, la couleur de camouflage rend la mante religieuse cachée dans l’herbe presque imperceptible. Produit des mouvements d'insectes. Dans des circonstances normales, la mante religieuse se déplace très lentement, mais en danger, elle peut ramper rapidement pour se couvrir. Avec une menace claire, l'insecte agrandit visuellement les zones de son corps, ouvrant ses ailes et commence à se balancer d'un côté à l'autre, essayant de toutes ses forces de faire fuir l'ennemi. Les pattes avant avec des insectes pointus acérés essayant de frapper l'ennemi.

Lorsque la mante religieuse doit se défendre, elle étend les deux paires d'ailes sur les côtés et les jambes. Toutes les surfaces du corps aux couleurs vives font saillie. Certaines espèces cambrent l’abdomen et soulèvent les élytres et les ailes en émettant un bruissement caractéristique.

Origine du nom de mante

En 1758, le grand naturaliste suédois Karl Linley a donné le nom académique de la mante religieuse. En raison de cette similitude frappante, le scientifique a attribué à l'insecte le nom latin de «Mantis religiosa», qui se traduit littéralement par «prêtre religieux». Le nom même de «mante» est venu dans notre langue.

Bien qu’on ne l’appelle pas partout, notre héros porte d’autres noms, pas si bénins. Par exemple, en Espagne, il s’appelle Caballito del Diablo - le cheval du diable ou simplement - muerte - la mort. Ces noms terribles, évidemment, sont liés aux habitudes non moins terribles de la mante religieuse.

A quoi ressemble une mante: structure et caractéristiques

La structure de la mante religieuse est caractérisée par un corps allongé qui la distingue des autres insectes arthropodes.

La mante religieuse est peut-être la seule créature vivante à pouvoir facilement tourner sa forme triangulaire, sa tête à 360 degrés. Grâce à une telle compétence utile, il peut voir l'ennemi s'approcher par derrière. Et il n'a qu'une oreille, mais malgré cela, juste une grande oreille.

Les yeux de la structure de la facette complexe de la mante, situés sur les côtés de la tête, mais à côté d'eux, notre héros a trois yeux plus simples sur la base des antennes.

La mante religieuse des antennes est à crête, pennée ou filiforme, selon l’espèce de l’insecte.

Les mantes religieuses, presque toutes leurs espèces, ont des ailes bien développées, mais seuls les mâles peuvent voler, les femelles, en raison de leur poids et de leur taille plus volants, volent plus difficilement que les hommes. Les ailes de la mante religieuse sont constituées de deux paires: l'avant et l'arrière, et l'avant sert en quelque sorte de protection pour les ailes qui protège les ailes arrière. De plus, les ailes de pèlerinage ont généralement des couleurs vives et parfois même des motifs particuliers. Mais parmi les nombreuses variétés de mantes religieuses se trouve une telle mante religieuse en terre (le nom latin est Geomantis larvoides), qui n’a aucune aile.

Dans la mante religieuse, les membres antérieurs sont bien développés et ont une structure plutôt inconfortable - chacun d’entre eux est constitué de plusieurs parties: trochanteurs, cuisses, jambes et jambes. Du bas de la cuisse, il y a de grandes épines acérées situées sur trois rangées. Des pointes (bien que plus petites) sont également présentes sur la jambe inférieure de la mante religieuse, qui est décorée à la fin d'un crochet pointu en forme d'aiguille. La structure illustrative du pied de la mante religieuse, voir la photo.

Les mantes maintiennent leur proie juste entre la cuisse et le tibia jusqu'à la fin de leur repas.

La circulation sanguine de la mante est primitive, mais elle a sa propre raison - un système respiratoire inhabituel. La mante est alimentée en oxygène par un système complexe de trachée reliée à des dychalets (stigmates) sur l'abdomen au milieu et à l'arrière du corps. Dans la trachée, des sacs gonflables augmentent la ventilation de l'ensemble du système respiratoire.

Dimensions de la mante

Nous avons déjà mentionné ci-dessus que les mantes féminines sont beaucoup plus grosses que les hommes; curieusement, c’est là que se manifeste leur principale différence entre les sexes.

Le type de mante, appelé en latin Ischnomantis gigas et vivant en Afrique peut atteindre 17 cm de long, peut-être, ce représentant du royaume en prière est-il un véritable champion de taille.

Ischnomantis gigas - la plus grande mante du monde.

Heterochaeta orientalis lui est un peu inférieure, ou Heterocheta orientale, elle atteint 16 cm de long. Les mantes ordinaires ont des tailles beaucoup plus petites, en moyenne pas plus de 0,5-1,5 cm de long.

Couleur de la mante

Comme beaucoup d’autres insectes, les mantes religieuses possèdent d’excellentes capacités de camouflage, cette méthode de protection biologique contre les prédateurs. De ce fait, leurs couleurs sont vertes, jaunes et marron, en fonction de l’environnement. Les mantes vertes vivent sur des feuilles vertes, tandis que les brunes sont inséparables de l'écorce des arbres.

Ce qui nourrit la mante

Ce n'est pas un secret pour nous que notre héros est un prédateur notoire, qui aime se nourrir des deux plus petits insectes et qui n'a pas peur d'attaquer une proie plus grosse que lui. Ils mangent des mouches, des moustiques, des abeilles, des guêpes, des bourdons, des papillons, des scarabées, etc. Les grands membres de la famille en prière (voir ci-dessus) peuvent attaquer même les petits rongeurs, oiseaux et petits amphibiens: grenouilles, lézards.

Les mantes religieuses sortent généralement d’une embuscade, agrippent soudainement leurs proies avec leurs pattes antérieures et ne les lâchent pas avant d’être entièrement mangées. Les mâchoires fortes permettent à ces gloutons de manger même un sacrifice relativement important.

Les ennemis de la mante

Bien que les mantes religieuses soient d’excellents prédateurs chasseurs, elles peuvent aussi devenir la proie de serpents, de certains oiseaux ou de chauves-souris. Mais les principaux ennemis de la mante sont peut-être leurs propres parents, les autres mantes. Bataille fréquente pour la vie et la mort entre deux rivaux, la mante. Les combats entre la mante religieuse et les autres insectes sont assez spectaculaires: tout d'abord, la mante religieuse a tendance à effrayer l'adversaire, car elle adopte une posture extraordinaire et impressionnante: elle jette ses pattes avant en avant et soulève son ventre. Tout cela peut être accompagné de sons menaçants correspondants. Une telle démonstration de pouvoir n’est en aucun cas une fin en soi: les mantes prières sont désespérément courageuses et courageuses même jusqu’à un rival bien plus grand. Grâce à tant de courage et de courage, les mantes religieuses sont souvent victorieuses après de tels combats.

D'où vient la mante

Presque partout, leur habitat étant très vaste: Europe centrale et méridionale, Asie, Amérique du Nord et du Sud, Afrique, Australie. Ils ne sont pas seulement dans les régions du nord, car les mantises ne sont pas très familiers avec le froid. Mais ils sont excellents, par exemple, le climat chaud et humide de l’Afrique tropicale et de l’Amérique du Sud. Les mantes se sentent bien dans les forêts tropicales, dans les steppes et dans les déserts rocheux.

Ils se déplacent rarement d'un endroit à l'autre, préférant leur habitat habituel à des endroits inconnus et distants. La seule raison qui puisse les encourager à voyager est le manque de nourriture.

Mantis Ordinary

La mante européenne vit dans la plupart des pays d'Europe, d'Asie et d'Afrique. La mante religieuse est un très grand représentant du royaume des pèlerins, pouvant atteindre 7 cm (femelle) et 6 cm (mâle). En règle générale, elles sont de couleur verte ou brune, les ailes sont bien développées, du moins ce n'est pas un problème de voler de branche en branche pour une mante religieuse ordinaire. L'abdomen est en forme d'oeuf. Pour distinguer ce type de mante peut être sur le point noir, qui est situé sur les bassins de la paire de pattes avant de l'intérieur.

Mante chinoise

De toute évidence, la Chine est le lieu de naissance et l'habitat principal de ce type de mante. La mante chinoise est assez grande, les femelles peuvent atteindre 15 cm de long, mais la taille des mâles est beaucoup plus modeste. Avoir les couleurs vert et marron. Une particularité caractéristique de la mante religieuse chinoise est leur mode de vie nocturne, tandis que leurs autres parents dorment la nuit. De plus, les jeunes individus de mante religieuse chinoise n'ont pas d'ailes qui ne poussent qu'après quelques mues et acquièrent ensuite la capacité de voler.

Mante Créobroter meleagris

Mantis Creobroter meleagris vit dans le sud-ouest de l'Asie: en Inde, au Vietnam, au Cambodge et dans plusieurs autres pays. Atteint généralement 5 cm de long. Les couleurs sont blanc et crème. Vous pouvez les reconnaître grâce à des bandes de couleur marron clair qui couvrent tout votre corps et votre tête. Les ailes ont également une petite et une grande tache de couleur blanche ou crème.

Mante florale indienne

Il mantis Creobroter gemmatus aime particulièrement les forêts humides du sud de l'Inde, du Vietnam et d'autres pays asiatiques. Cette espèce est petite, les femelles atteignent 40 mm et les mâles jusqu'à 38 mm. Le corps est plus allongé que les autres membres de la famille. Et pour plus de protection, sur les cuisses de la mante religieuse indienne, il y a des épines spéciales de hauteurs différentes. Peint en couleurs crème. Les représentants de cette espèce sont d'excellents flyers, et les mâles et les femelles, en raison de leur faible poids, sans compter que les deux paires d'ailes sont bien développées. Fait intéressant, sur les ailes avant, ils ont une tache, semblable à un œil avec deux pupilles, qui dissuade les prédateurs. Là vivent des mantes florales, comme leur nom l'indique dans les fleurs des plantes, où elles gardent leurs proies.

Mante religieuse épineuse

Pseudocreobotra wahlbergii vit dans les pays d'Afrique australe et orientale. En termes de vie, de taille similaire à la mante religieuse à fleurs indienne. Mais sa coloration est particulièrement intéressante - c’est vraiment artistique, sur la paire d’ailes supérieure un motif intéressant qui ressemble à une spirale ou même à un œil. Il y a des épines supplémentaires sur l'abdomen de cette espèce, ce qui lui a donné un tel nom.

Mante orchidée

Mante religieuse orchidée - à notre avis, ce sont les plus beaux représentants du monde de la prière. Son nom a également reçu pas occasionnel, notamment pour l'apparition des belles orchidées, sur lequel il se cache en fait, en attendant la prochaine victime. Les femelles de mante religieuse des orchidées sont exactement deux fois plus grandes que les mâles: 80 mm contre 40. Les mantes religieuses des orchidées, même parmi les mantes religieuses, se distinguent par un incroyable courage, les représentants de cette espèce n'ayant pas peur d'attaquer des insectes deux fois plus grands.

Hétérochète orientale

La héroïne hétéro ou la mante hérissée est l'une des plus grandes mantes religieuses au monde (la femelle mesure 15 cm de long) et vit dans la plus grande partie de l'Afrique. Ces mantes vivent dans les branches des arbustes, le bénéfice de leur apparence ressemble également à celui des brindilles.

Élevage de mante

Et nous en arrivons à la partie la plus intéressante, à savoir la reproduction de mante religieuse, ayant généralement une fin triste et tragique pour les hommes. Mais ne prenons pas d’avance sur nous-mêmes, mais commençons dans l’ordre. Les mâles de la mante avec le début de la période d'accouplement (généralement à l'automne) avec l'aide des organes de charme commencent la recherche de femelles prêtes pour l'accouplement. En découvrant cela, il se produit devant sa "danse du mariage" spéciale, qui la traduit au rang de partenaire sexuel. Puis commence le processus de reproduction proprement dit, au cours duquel la mante femelle a la mauvaise habitude de se mordre la tête et de la manger complètement. Certains scientifiques pensent que ce comportement est plus que terrible à notre avis et a ses propres causes biologiques: après avoir mangé son «marié», reconstituer de manière simple les réserves de substances protéiques nutritives nécessaires à la future progéniture.

Bien qu'il arrive aussi que le mâle réussisse à s'éloigner de son "favori" à temps, plutôt que d'éviter le triste destin de la nourriture.

Après un certain temps, la femelle fécondée pond des œufs, tout en les enveloppant d'un secret collant spécial attribué à leurs glandes spéciales. Ce secret sert de capsule protectrice pour les futurs œufs de mante religieuse et est appelé oteca. La fécondité de la femelle dépend de son espèce, elle est généralement capable de pondre de 10 à 400 œufs à la fois.

Dans les œufs, les larves de mante religieuse restent de trois semaines à six mois, après quoi elles rampent hors des œufs. Далее их развитие идет в довольно таки быстром темпе и примерно через 4-8 линек личинка перерождается уже во взрослого богомола.

Содержание богомолов в домашних условиях

Весьма экзотическим и необычным поступком будет завести себе домашнего богомола, не так ли? Тем не менее, есть люди, которые имеют таких вот «питомцев» и если вы тоже хотите к ним присоединиться, то первое о чем вам придется позаботиться это террариум. Подойдет сравнительно небольшой, стеклянной или пластиковый террариум с сетчатой крышкой, размеры его должны хотя бы в три раза превосходить размеры самого богомола. Внутри хорошо бы разместить веточки или небольшие растения, по которым богомол будет лазить аки по деревьям.

La température

Богомолы – теплолюбивые насекомые, так что оптимальной температурой для них будет от +23 до +30 С. Можно применить специальные обогреватели для террариумов.

Также не стоит забывать о влажности, которая также важна для этих насекомых. L'humidité optimale pour la mante religieuse est de 40 à 60% et pour le maintenir, vous pouvez placer un petit récipient avec de l'eau dans le terrarium.

De quoi nourrir la mante à la maison

Nourriture vivante. Cigares parfaits, sauterelles, cafards, mouches. Certaines espèces de mante religieuse ne craignent pas de manger des fourmis. Et nourrir avec tout cela, ils doivent être régulièrement, donc garder de tels "animaux de compagnie" peut être un peu gênant. Mais les mantes religieuses n'ont pas besoin d'eau, car elles reçoivent le liquide corporel nécessaire provenant de la nourriture.

Faits intéressants sur la mante religieuse

  • Le nom de la mante est l'un des styles d'arts martiaux chinois Wushu, selon la légende, ce style a été inventé par un paysan chinois qui veille à la chasse aux mantes.
  • À une époque, en Union soviétique, ils voulaient utiliser industriellement la mante religieuse comme défense biologique contre les parasites des plantations agricoles. La vérité de cette entreprise a dû être abandonnée, car la mante religieuse mangeait et les insectes utiles, les mêmes abeilles.
  • Depuis l'Antiquité, les mantises de prière ont souvent été les héros de divers mythes et légendes parmi les peuples africains et asiatiques. En Chine, par exemple, elles personnifiaient l'obstination et l'avidité, et les Grecs de l'Antiquité leur attribuaient la capacité de prédire le début du printemps.

Mantis - description, structure, caractéristiques. A quoi ressemble une mante?

Presque toutes les mantes religieuses ont un corps allongé avec une structure caractéristique qui les distingue des autres insectes arthropodes. La tête mobile de la mante religieuse a une forme presque triangulaire et est capable de tourner presque autour de son axe. Pour cette raison, l'insecte peut voir l'ennemi s'approcher de l'arrière.

Photo par: PiccoloNamek, CC BY-SA 3.0

Les grands yeux convexes de la mante religieuse ont une structure complexe et sont éloignés les uns des autres sur les bords latéraux de la tête. Outre eux, l'insecte a 3 ocelles simples, situées au-dessus de la base des antennes.

Auteur de la photo: Luc Viatour / www.Lucnix.be, CC BY-SA 3.0

Les antennes de la mante religieuse sont constituées de nombreux segments et, selon l'espèce de l'insecte, sont filiformes, cirrus ou à crête. L'appareil buccal de la mante religieuse est du type rongeur et est dirigé vers le bas.

Antennes filamentaires. Photo de l'auteur: Fir0002, GFDL 1.2

Antenne peigne. Photo de l'auteur: Raúl Baena Casado, CC BY 2.0

Cirrus vrilles. Photo de l'auteur: Stas Shinkarenko

Un trait caractéristique des insectes de cet ordre est que le pronotum, étendu dans la partie supérieure, ne couvre presque jamais la tête. Le ventre doux, légèrement aplati, est constitué de 10 segments.

Auteur de la photo: Luc Viatour / www.Lucnix.be, CC BY-SA 3.0

Le dernier segment de l'abdomen se termine par de longs appendices appariés de nombreux segments, les cerci, qui sont les organes de l'odorat. Chez les mâles, les cercus sont plus développés que chez les femelles.

Cerci et ovipositeur de la mante religieuse Stagmomantis carolina. Photo de l'auteur: Kaldari, Public Domain

Chez presque toutes les espèces de mante religieuse, les ailes avant et arrière sont bien développées, ce qui permet à l'insecte de voler. Il est à noter que les ailes étroites et denses de la paire avant servent en quelque sorte d’élytres qui protègent les ailes arrière. La paire d'ailes arrière est large, comporte de nombreuses membranes et est pliée en éventail. Souvent, les ailes de la mante sont de couleurs vives ou présentent un certain motif. Mais il y a aussi des espèces de mantes religieuses, complètement dépourvues d'ailes et ressemblant à des larves. Telle est, par exemple, la mante terrestre (Geomantis larvoides en latin).

Mantis Blepharopsis mendica. Photo de l'auteur: MathKnight et Zachi Evenor, CC BY 3.0

Mantis Tithrone roseipennis, Photo de l'auteur: Didier Descouens, CC BY 3.0

Mante terrestre. Photo de: Aemestrix

Dans la région thoracique de ces insectes, la paire de membres antérieurs est particulièrement bien développée. Chacune d'entre elles consiste en une coxa, un trochanter et une hanche allongés, de taille légèrement plus longue que la coxae, le tibia et la patte, composés de 5 segments. Sur la partie inférieure de la cuisse, elle est parsemée de grandes pointes acérées, disposées sur 3 rangées. La jambe présente également des pointes, bien que plus petites, et à l'extrémité de la jambe inférieure, un crochet tranchant en forme d'aiguille. Les derniers segments des pattes se terminent par deux griffes d'assez grande taille.

Sur toute la longueur de la cuisse, il y a une rainure dans laquelle est insérée la jambe inférieure, semblable à la lame d'un couteau pliant qui se rétracte dans le manche. Les mantes capturent et préservent leurs proies entre la cuisse et le tibia jusqu'à la fin du processus de consommation d'aliments. Les paires de pattes centrale et arrière ont une structure typique d'arthropodes.

Membres antérieurs de Mantis Otomantis scutigera. Photo de l'auteur: Bernard DUPONT, CC BY-SA 2.0

Le système circulatoire chez la mante religieuse est assez primitivement développé, ce qui est une conséquence de la manière de respirer. Le corps est alimenté en oxygène par un système complexe de trachées ramifiées, reliées à des stigmates (stigmates) situés sur plusieurs segments de l'abdomen et situés au centre et aux parties postérieures du corps. Des expansions (sacs gonflables) peuvent se former dans la trachée, ce qui augmente la ventilation de l'ensemble du système respiratoire.

Les différences sexuelles chez la mante religieuse sont assez prononcées et se manifestent par la taille des individus: les femmes sont toujours beaucoup plus grandes que les hommes.

Femelle gauche, mante religieuse commune droite. Auteur de la photo de gauche: Alvesgaspar, CC BY-SA 3.0. Photo de l'auteur à droite: Nicolas Weghaupt, domaine public.

Certaines mantes peuvent atteindre une longueur de 17 cm, par exemple l’espèce Ischnomantis gigas, qui vit en Afrique, ou Heterochaeta orientalis, également appelée hétérochète orientale et d’une taille de 16 cm. -1,5 cm de longueur - telles sont, par exemple, la mante religieuse.

Tiré du site: www.deine-tierwelt.de

Bébé mante religieuse Armene pusilla. Photo par: togRa / Gracheva T.O.

La couleur de corps de la mante religieuse dépend de l'environnement, car elle est camouflée. Il y a des mantes religieuses comme des feuilles vertes, des fleurs ou des bâtons, d'autres types imitent l'écorce des arbres, des lichens ou même la couleur noire des cendres après un incendie.

L’apparition de Gonatista grisea est presque impossible à distinguer des excroissances blanchâtres sur un arbre. Photo de l'auteur: Yaroslav Kuznetsov, CC BY-SA 4.0

Deroplatys lobata est très similaire à la feuille brune. Photo de l'auteur: Fritz Geller-Grimm, CC BY-SA 3.0

La vue de Choeradodis rhombicollis ressemble à une feuille verte d'un arbre. Photo de l'auteur: Benjamint444, GFDL 1.2

Humbertiella sp. déguisé sous l'écorce d'un arbre. Photo de l'auteur: L. Shyamal, CC BY-SA 3.0

Il est peu probable que vous remarquiez la mantis Pogonogaster tristani sur un fond de mousse verte. Photo de l'auteur: Leonardo Miranda Di Giambattista, CC BY-SA 3.0.

La plupart des mantes religieuses sont de couleur verte, jaune ou brune, bien qu'il existe des espèces aux couleurs plus vives et plus contrastées. Il est à noter que les couleurs des individus d'une espèce peuvent varier assez fortement, ainsi que changer après chaque mue.

Metallyticus splendidus scintille de couleurs différentes et a un éclat métallique. Photo de:

Types de mante religieuse, photos et titres.

Il existe plus de 2 000 espèces de mantes religieuses. Vous trouverez ci-dessous une description de plusieurs variétés.

  • Mantis Ordinary (Latin Mantis religiosa) vit dans la plupart des pays d’Europe, d’Asie et d’Afrique. Le Portugal et l’Espagne, l’Italie et la France, la Turquie, l’Allemagne, l’Autriche et la Pologne, ainsi que de nombreuses îles de la mer Méditerranée font partie de son aire de répartition. Cette espèce est présente sur le territoire du Soudan et de l'Égypte, en Israël et en Iran, ainsi qu'en Russie, à partir des régions méridionales et se terminant par le territoire de Primorsky. Les populations introduites sont notées en Australie et en Amérique du Nord. La mante commune est un insecte assez gros, dont la taille atteint 4,8-7,6 cm chez les femelles et 4,0 à 6,1 cm chez les mâles. Les individus sont colorés en vert ou en brun avec une nuance jaune. Les ailes de la mante transparente, bordées de liseret vert ou brun, sont bien développées. L'abdomen assez long est ovoïde. Un point noir se trouve sur les deux bassins de la paire de pattes antérieures de l’intérieur. Souvent au centre de la tache est visible tache lumineuse.

Photo par: Père Igor, CC BY-SA 4.0

  • Mante chinoise (mante chinoise) (latin Tenodera aridifolia, Tenodera sinensis) est une espèce endémique qui est naturellement répartie dans toute la Chine. Les femelles adultes atteignent 15 cm de long, la taille des mâles est beaucoup plus modeste. La couleur de ces insectes ne dépend pas du sexe et est verte ou brune. Les nymphes et les juvéniles manquent d'ailes. La capacité de voler des mantes chinoises ne gagne qu'après quelques mues. Activité vitale Tenodera sinensis se manifeste la nuit. L'espérance de vie est de 5 à 6 mois.

Photo de: 正 樹

  • Creob Mantisroter meleagris largement distribué au Bhoutan, en Inde, au Népal, au Bangladesh, au Vietnam, au Laos, au Pakistan et dans d'autres pays de la région de l'Asie du Sud. Les adultes peuvent atteindre 5 centimètres de longueur. La couleur principale du corps de la mante religieuse est crème ou blanche. Dans tout le corps, la tête et les jambes ont différentes largeurs d'une bande de couleur marron clair. Elytra et pronotum peints dans des tons vert olive. Elytra a un petit et un gros grain de couleur blanche ou crème. La plus grande tache a la forme d'une ellipse, qui est décrite en haut et en bas en noir.

Tiré du site: www.nhm.ac.uk

  • Mantis Creobroter gemmatusqui s'appelle aussi mante florale indienne, est un habitant typique des forêts humides d’Inde, du Vietnam et d’autres pays d’Asie du Sud. Les mâles matures de cette espèce de mante religieuse atteignent une longueur de 38 mm, les femelles sont plus grandes et atteignent 40 mm. Le corps de l'insecte est allongé et la largeur du pronotum est sensiblement inférieure à sa longueur. Sur les hanches, il y a plusieurs pointes de différentes hauteurs. Le corps est de couleur crème avec des points bruns ou verdâtres. Les deux paires d'ailes sont bien développées et, sur la paire supérieure, jouant le rôle d'élytres, il y a une grande tache brillante qui ressemble à un œil avec deux pupilles et sert à effrayer les prédateurs. Les ailes des mâles sont plus longues que celles des femelles. En raison du fait que les ailes inférieures de la mante religieuse, peintes à la base en rose et marron, ont de nombreuses membranes, l'impression d'un motif fantaisie écailleux est créée. L'insecte vit dans les fleurs des plantes, où il attend sa proie pendant la journée.

  • Mantis Pseudocreobotra wahlbergii vit dans les régions à climat chaud et humide. Autres noms non officiels pour cet insecte - pointu ou mante fleur épineuse. Cette espèce vit dans les pays d'Afrique australe et orientale: Kenya, Ethiopie, Tanzanie, Zambie, Botswana, Zanzibar, Zimbabwe, Malawi, Namibie, Afrique du Sud, mais aussi à Madagascar, à Maurice et à la Réunion. La taille des adultes est assez modeste. La longueur des femelles ne dépasse pas 40 mm et celle des mâles, 30 mm. La couleur de ces mantes religieuses n'est pas uniforme - elle combine des tons de blanc, crème, rosâtre, jaune et vert. Sur la paire d'ailes supérieure, il y a un motif assez intéressant, ressemblant à un œil de couleur verte ou à une petite spirale. Il est à noter que les boucles de ces spirales à droite et à gauche sont dirigées l'une vers l'autre. Ces insectes ont des épines non seulement à la surface des membres antérieurs, mais également sur le ventre - d'où le nom de cette mante religieuse.

Tiré du site: media1.webgarden.cz

Tiré du site: media1.webgarden.cz

  • Mante orchidée (Hymenopus coronatus latine) distribué dans les forêts tropicales de l'Inde, de la Malaisie et de l'Indonésie. Cet insecte est considéré comme l'un des plus beaux représentants de l'équipe. Il tire son nom de sa ressemblance avec les fleurs d'orchidées, sur lesquelles il se cache en attendant sa victime. La mante sexuellement mature a des dimensions assez impressionnantes et peut atteindre 80 mm de long. La taille des mâles est beaucoup plus modeste et ne dépasse pas 40 mm. Une caractéristique distinctive de cette espèce sont les membres antérieurs larges, la tête de petite taille et les antennes filiformes. La couleur principale du corps de la mante orchidée est le blanc. Cependant, cela peut varier en fonction de la fleur sur laquelle l'insecte est assis en embuscade. Différentes nuances de rose, orange, jaune, lilas ou violet peuvent être ajoutées au ton de base. Ce type de mante est caractérisé par une agressivité accrue. Ils peuvent attaquer une proie, qui est deux fois plus grande qu'un chasseur. À propos, les larves de la mante orchidée ont une coloration rouge et noire très inhabituelle qui effraie leurs ennemis potentiels.

  • ManteIdolomantisdiabolica, qui s'appelle aussi Fleur sanglante ou Fleur du diable vit en Ethiopie, en Tanzanie, au Kenya, en Somalie, en Ouganda et dans d'autres pays d'Afrique de l'Est, où il vit sur des branches d'arbustes et d'arbres. Les mantes adultes de cette espèce ont des tailles assez grandes. Les femelles peuvent atteindre une longueur de 14 cm avec une envergure d'environ 16 cm. Les mâles de mante sont de taille légèrement plus petite et de moins de 11 cm de long. La couleur de ces insectes peut varier du vert au brun clair. Les pointes situées sur les hanches des jambes avant ont des longueurs différentes. Trois plus courtes sont visibles entre les longues épines. Une caractéristique distinctive de cette espèce est ses appendices en forme de feuille, formés par des cuticules étendues, situés à l'arrière, ainsi que sur les membres moyens et postérieurs. En outre, contrairement à d’autres espèces, chez Idolomantis diabolica, le sommet de la tête s’effile en cône. Les mantes de cette espèce sont très souvent conservées dans les terrariums domestiques.

Tiré du site: archiwum.allegro.pl

  • Hétérochaeta orientale (lat. Heterochaeta orientalis), qui a aussi un nom non officiel mante hérissée, vit dans la plupart des pays d’Afrique. La mante féminine atteint 15 cm de long. Les mâles sont plus petits et mesurent jusqu'à 12 cm, du fait que ces insectes vivent dans les branches des arbustes, leur apparence présente des caractéristiques inhabituelles qui leur confèrent une similitude avec les nœuds ou les brindilles. En outre, ces mantes africaines ont des épines situées non seulement sur les hanches et les pattes des membres antérieurs, mais également le long des bords supérieurs de la tête, qui a la forme d’un triangle. Cela crée l'impression que les yeux de l'insecte sont enroulés autour de ces épines. Une telle structure des organes de la vision associée à un long «cou» situé entre la tête et l'épaule avant permet à la mante religieuse de cette espèce de voir facilement la proie ou les ennemis non seulement devant et sur les côtés, mais aussi derrière. C'est remarquable, mais le corps de l'insecte à ce moment peut rester complètement immobile. La coloration des individus dépend de leur âge. Si elles sont caractérisées par des nuances de brun au stade larvaire, les nuances de chaux sont inhérentes à l’imago.

Tiré du site: www.deine-tierwelt.de

Photo de: Aleania

  • Mantis Empusa pennata - une espèce du genre Empusa, répandue dans presque toute l'Afrique, dans la plupart des pays d'Asie, ainsi qu'au Portugal, en Espagne et en Andorre, à Monaco, en Italie, en Grèce, à Malte et à Chypre. Les mâles adultes de la mante sont un peu plus petits que les femelles, qui atteignent 10 cm de long. Un trait distinctif de la mante est une sorte de forte croissance sur la tête, ressemblant à une forme de couronne. Chez les mâles, les antennes sont du type peigne et la tête est couronnée d'épines supplémentaires qui ressemblent à des plumes. La couleur de la mante dépend de l'environnement et est susceptible de changer. Pour ces insectes sont caractérisés par des couleurs vertes, jaunes ou roses, ainsi que diverses nuances de brun.

Auteur de la photo: Redpit7, CC BY-SA 4.0

  • MantePhyllocraniaparadoxa vit dans des régions plutôt arides d'Afrique, au sud du désert du Sahara, et également sur l'île de Madagascar, où il vit dans les branches d'arbustes et d'arbres. En raison de la forme particulière de son corps, ressemblant à une feuille de plante, il parvient facilement à se cacher des ennemis naturels et à chasser avec succès de petits insectes. Ce masquage est fourni par des excroissances spéciales sur le corps et la tête de la mante religieuse. De plus, les processus sur la tête du mâle sont plutôt courbés et légèrement plus minces que ceux de la femme. Les imago de cette espèce sont plutôt de petite taille. Les femelles atteignent un maximum de 5 cm, les mâles sont plus petits. La coloration protectrice varie avec l'humidité de l'air et la température. Si la température de l'air est basse et l'humidité élevée, les insectes ont une couleur verte ou gris-vert. Lorsque le niveau d'humidité baisse et que la température augmente, la mante religieuse devient brune ou brun foncé.

Photo par: Mydriatic, GFDL

  • ManteMetallyticussplendidus vit en Inde, en Malaisie à Sumatra et dans d’autres pays d’Asie du Sud-Est. Il chasse ses proies dans les branches des arbres ou des arbustes, ainsi que sous l'écorce. Les mâles matures peuvent atteindre les mâles sexuellement matures d'environ 2 cm de long. Les femelles sont légèrement plus grandes et atteignent 3 cm de long. Le corps de ces insectes est légèrement aplati dans le sens allant du dos à l'abdomen. Le dimorphisme sexuel s'exprime non seulement par la taille, mais aussi par la coloration des individus. Les mâles se caractérisent par des teintes bleu-vert avec un débordement métallique prononcé de bleu. Chez les femelles, le corps est peint dans des tons verts avec des gaines en bronze brillant.

Photo par: Notafly, CC BY-SA 3.0

  • ManteAmelesSpallanziania largement distribué en Egypte, au Soudan, en Libye, en Tunisie, au Portugal, en Espagne, en Italie, à Saint-Marin, en Grèce. L'habitat de cette espèce comprend également Chypre, Malte et d'autres pays d'Europe du Sud et d'Afrique du Nord. La taille de ces insectes est assez modeste et la longueur des mâles dépasse rarement 1 cm, et les femelles peuvent atteindre une longueur de 3 cm.Il est également possible de distinguer un mâle d'une femelle par la présence d'ailes. S'ils sont bien développés chez les mâles et leur permettent d'effectuer des vols assez longs, alors cet organe est réduit chez les femelles, de sorte qu'elles sont privées de la capacité de se déplacer dans les airs. Les yeux de la mante religieuse sont coniques. La couleur des insectes est variable et peut varier des nuances lumineuses du vert au brun et au taupe. В отличие от других видов, у этих богомолов задняя пара конечностей короткая, но сильная.

Автор фото: Thomas Huntke, CC BY-SA 3.0

  • БогомолBlepharopsismendica, который также имеет неофициальное название чертополоховый богомол, встречается в Египте, Судане, Тунисе, Израиле, Иордании, Ираке, Йемене и других странах Северной Африки и юго-западной части Азии. Эти насекомые обитают в пустынных, а также горных районах. Самцы по своим размерам немного меньше самок, которые могут достигать в длину 5,2-6,1 см. Кроме того, усики самцов имеют гребенчатое строение. Отличительным признаком вида также является характерный вырост на верхушке головы. На боковой поверхности бедра и голени имеется множество шипов разного размера. Окраска особей может быть зеленоватой или коричневатой с многочисленными белыми пятнышками, которые сливаются в причудливые узоры.

Photo de l'auteur: Juan Emilio, CC BY-SA 2.0

  • Mantis Rhombodera basalis vit dans la ceinture tropicale de la Malaisie, la Thaïlande et l'Inde. Les femelles adultes peuvent atteindre 8 à 9 cm de longueur, les mâles sont légèrement plus petits. Une caractéristique de la mante religieuse est un pronotum légèrement élargi, ressemblant à un losange. Le corps et les élytres de l'insecte sont de couleur turquoise-verte avec une teinte bleue. La paire arrière d'ailes membraneuses est partiellement peinte dans des tons rose vif.

Auteur photo: Luc Viatour, CC BY-SA 3.0

  • Mantis ressemblant à une feuille de Malaisie (Deroplatys dessicata en latin) répandue dans les forêts tropicales de Malaisie ou d'Indonésie et dans les fourrés humides de Sumatra et de Bornéo. Les femelles de la mante religieuse en forme de feuille de Malaisie sont beaucoup plus grandes que les mâles. Leur longueur peut atteindre 15 cm, tandis que les mâles atteignent un maximum de 6 cm.Cette espèce possède de bonnes capacités de masquage en raison de la forme spéciale de la tête et du corps, qui lui confère une similitude avec le feuillage desséché. Par conséquent, la couleur de l'insecte a une palette de couleurs plutôt étroite, qui inclut toutes les nuances de brun.

Photo de l'auteur: Adrian Pingstone, Domaine public

  • Mantis Deroplatys lobata vit dans les forêts humides de Malaisie, ainsi que dans les fourrés tropicaux des îles de Bornéo et de Sumatra. Il préfère chasser dans le feuillage des arbres ou des petits arbustes, ainsi que dans leurs racines inversées. En apparence, ces insectes ressemblent beaucoup aux feuilles fanées, ce qui les sert non seulement comme un excellent déguisement, qui protège contre les ennemis, mais aide également à se coucher et à attendre leurs proies. La couleur du corps et des pattes est monotone et peut être de différentes nuances de gris ou de brun. Les femelles adultes mesurent jusqu'à 8 cm de long alors que les mâles atteignent à peine 5 cm, contrairement aux femelles qui ont développé des ailes, ce qui leur permet de voler, et les femelles réduites à cette taille ont perdu cette capacité.

Photo de l'auteur: Fritz Geller-Grimm, CC BY-SA 3.0

  • Mantis Aethalochroa insignis vit en Inde. C'est un très grand insecte dont la longueur est de 15-20 cm, antennes comprises. Le camouflage de mante religieuse le fait ressembler à un brin d'herbe.

Photo de l'auteur: Nnsolanki, CC BY-SA 4.0

Pin
Send
Share
Send
Send

zoo-club-org