Les animaux

L'apparence des chevaux de race Mustang et leur mode de vie

Pin
Send
Share
Send
Send


Dans la nature, les plus beaux animaux sont les chevaux, surtout les sauvages. Le plus attrayant d'entre eux sont les mustangs. Plusieurs histoires ont été faites et des films filmés sur ces animaux épris de liberté, beaux et forts.

Quels sont ces mustangs - chevaux sauvages? Comment vivent-ils à l'état sauvage? Tout cela et leurs habitudes peuvent être trouvés dans cet article.

Comment l'histoire des mustangs a-t-elle commencé?

Les Mustangs sont des chevaux sauvages dont le destin a été long et pas si simple. Il y a beaucoup de moments tristes et tragiques dans leur histoire. Une fois en Amérique, il y a environ 10 000 ans, tous les chevaux sont morts.

Puis, au 16ème siècle, de nouveaux chevaux ont été amenés en Amérique par les conquistadors espagnols. Au début, les Indiens ne voulaient pas reconnaître d’étranges animaux inconnus: ils tuaient et mangeaient tous les chevaux qui leur venaient. Mais bientôt, on a pris conscience de la valeur d'un tel animal en tant que moyen de transport rapide et puissant, ainsi que d'une aide précieuse au combat et à la chasse.

Les Indiens, contrairement aux Européens, montaient à cheval sans selle. Ils étaient entraînés à obéir même au murmure du cavalier et à une réponse claire à chaque mouvement du propriétaire. L'Indien a pratiquement fusionné avec son ami irremplaçable en un tout.

Ainsi, se déplaçant d’une tribu à l’autre, les chevaux ont commencé à se répandre sur presque tout le territoire des États-Unis. Mais il y avait des cas où les coureurs ont fui une personne et se sont libérés. Et les Indiens eux-mêmes ont souvent abandonné à leur sort des animaux malades, fatigués et boiteux.

Au fil du temps, les troupeaux de mustangs sauvages ont commencé à apparaître sur les vastes étendues des prairies. Le mot "mustang" est probablement dérivé de mestenos (espagnol). Ce que l'on appelle des moutons, s'éloigne du troupeau. Les chevaux si libres et étonnamment beaux sont apparus dans la nature.

Sur la future vie libre des mustangs

En l'absence de prédateurs dangereux, rien n'empêchait la vie libre et paisible de grands troupeaux de mustangs sauvages. Leur nombre a augmenté si rapidement qu'au milieu du XIXe siècle, environ 2 millions de mustangs erraient déjà dans les étendues de l'Amérique.

Au tout début, le sang des coureurs arabes et andalous coulait dans leurs veines, mais petit à petit, des chevaux nobles se croisaient plus souvent avec d'autres races. A survécu dans la nature, seuls les chevaux les plus robustes et en excellente santé.

Mustang Description

Hauteur en mustang au garrot - de 135 à 155 centimètres.

En raison de l'origine mixte (sang andalou et arabe, chevaux locaux), les mustangs ont une apparence complètement différente. Les meilleurs représentants de cette race ont de solides sabots, des jambes solides et un physique musclé repliable.

Le poids de la Mustang atteint 500 kg. Les costumes suivants diffèrent entre eux: pinto, rouge, laurier, appaloosa et autres.

Différences de mustangs par rapport aux chevaux domestiques

Mustang - un animal qui a, comme il s'est avéré ci-dessus, une étonnante histoire d'origine.

Il est généralement admis que tout a commencé avec le fait que les chevaux domestiques sont devenus sauvages pour certaines raisons. Il existe une version qui explique pourquoi ils ont reçu le nom "Mustang" (traduit par "sauvage" ou "errant"). Quoi qu’il en soit, de nombreuses caractéristiques de ce cheval domestique sont préservées à l’état sauvage.

La fusion de plusieurs combinaisons en les croisant s’est produite en relation avec le mouvement. Ainsi, la migration des chevaux espagnols et français contribue à l’émergence d’une progéniture totalement nouvelle avec un mélange de frises de sang, de poneys et de porteurs. Dans le processus de sélection, seuls les plus forts et les plus forts ont survécu, utilisés plus tard pour la conduite et le port de poids.

La Mustang est un animal dont la principale différence avec son ancêtre (cheval domestique) est sa grande vitesse, son endurance, sa force incroyable et son contenu sans prétention. Bien sûr, il y a une différence négative: le cheval est domestique, contrairement au Mustang épris de liberté, plus malléable à l'entraînement. La Mustang se distingue par son caractère débridé et insubordonné, elle peut percevoir une personne comme un maître, mais seulement comme une personne qu’elle respectera. Et la Mustang diffère extérieurement du cheval domestique, elle est plus petite.

Faits intéressants sur Mustang

Mustang est un animal avec de nombreuses caractéristiques qui ne peuvent pas être décrites dans un petit article. Voici quelques faits intéressants, en plus des faits ci-dessus:

• Si auparavant ils comptaient environ 2 millions de têtes, après la chasse impitoyable de personnes sur des chevaux pour des raisons de viande et de peaux, leur nombre a été considérablement réduit et avoisine les 20 000.

• Il y a une pièce de monnaie mustang au Nevada (valeur nominale de 25 cents).

• Le gouvernement américain a protégé les mustangs au niveau législatif.

• Une jument mustang est généralement séparée de son troupeau quelques jours avant l'accouchement et cherche un abri temporaire. Le nouveau-né commence à marcher quelques heures après la naissance et quelques jours plus tard, il retourne au troupeau ensemble.

Cheval noir

Les Mustangs peuvent être noirs. Un beau cheval est un cheval noir, qui a toujours de la valeur. Habituellement, ce costume est préféré par des personnes déterminées et puissantes. Un tel cheval a une couleur noire avec une teinte bleuâtre.

On pense que le cheval de A. Macedonian est un représentant de ce costume particulier. Un physique magnifique et puissant, un look royal et un caractère formidable combinaient ce cheval noir en soi.

Les combinaisons de base des mustangs sont au nombre de quatre: gris, laurier, noir et rouge. Du costume noir est né et d'autres espèces, par exemple, noir fumé.

Conclusion

Mustang - l'animal est très fort. Ces chevaux participent avec succès aux compétitions sportives, ils sont les lauréats de nombreuses compétitions internationales.

Il convient de noter qu’en Russie se trouve l’île de l’Eau, située au milieu du lac turkmène Manych-Gudilo. Il est surprenant que ce territoire ait été occupé par un grand troupeau de chevaux mustang. Ils y vivent environ 50 ans. Un phénomène comme celui-ci n’est inexplicable, même si les scientifiques tentent de déterminer comment ils sont arrivés sur cette île. Il existe une variété de versions.

L'apparence du nom et de la race mustang

Il y a plus de dix mille ans, les véritables chevaux sauvages ont complètement disparu du territoire du continent américain.

Puis les premiers chevaux (domestiques) sont apparus ici avec les colonialistes espagnols, qui ont ouvert cette partie du monde à l'Europe. D'autres Européens les ont suivis dans ces terres fertiles et ont naturellement amené leurs chevaux avec eux. À cette époque troublée, l’Amérique était peu peuplée et les animaux se déchaînaient souvent, combattant le troupeau, perdant leurs maîtres ou fuyant les champs de bataille. Les conditions climatiques presque parfaites ont contribué à leur adaptation rapide à la vie sauvage. Les mustangs doivent leur nom au mot espagnol "mesteno", qui signifie "personne" ou "sauvage".

Ainsi, le début d'une nouvelle espèce de chevaux sauvages met les animaux domestiques ordinaires. Au début du XXe siècle, leur cheptel s'élevait à plusieurs millions, ce qui ne pouvait manquer d'attirer l'attention de nombreux chasseurs. Les Mustangs ont été activement exterminés pour obtenir des peaux et de la viande. En outre, ils ont commencé à "domestiquer" activement, car dans toute économie, ces animaux forts, durables et beaux étaient valorisés.

Après de nombreuses années d'extermination et de domestication, ce type de chevaux sauvages est sur le point de disparaître. Les mustangs de chevaux sauvages survivants se concentrent principalement sur les territoires des réserves nationales et sont sous la protection de l'État.

Différence d'une mustang d'un cheval domestique

Étant donné que les ancêtres de ces chevaux étaient des chevaux domestiques ordinaires, ils ressemblent beaucoup aux chevaux de course modernes. En conséquence de l'évolution naturelle, le sang coule dans les veines de ces animaux sous forme de chevaux, de races lourdes et même de poneys. Cependant, selon les lois de la sélection naturelle, une espèce de cheval du type supérieur a été formée, car les qualités de vitesse élevée de ces animaux permettaient de s’éloigner facilement des prédateurs et autres menaces qui piégeaient leurs chevaux dans la nature. Cependant, la race de trait a laissé sa marque dans les mustangs, leur conférant une force et une endurance remarquables.

Les principaux avantages qualitatifs de ces chevaux sauvages par rapport aux chevaux domestiques sont:

  • grande force musculaire
  • vitesse supérieure
  • endurance accrue
  • haut niveau de simplicité
  • système immunitaire plus fort.

Toutes ces qualités ne pourraient être formées que dans les conditions de la nature sauvage, où la vie de l'animal en dépend directement.

Le principal inconvénient de ces chevaux est leur caractère.

Mustang - un cheval aime la liberté et est très chaud, ce qui est très difficile à entraîner. Seul un homme très fort physiquement et spirituellement peut mériter le respect de ce cheval fier. Mais si le coureur réussissait à mater le bel homme, il pourrait difficilement trouver un ami plus fidèle et plus dévoué. Comme un cheval d'équitation, la mustang est l'un des meilleurs animaux.

Apparence et style de vie

Les Mustangs sont des chevaux de taille moyenne. Leur poids moyen dépasse rarement quatre kilogrammes et la hauteur au garrot est généralement d'environ un mètre et demi. Ces chevaux se distinguent par une constitution légère, ce qui permet de gagner facilement en vitesse. La couleur peut être presque n'importe quoi, mais le plus souvent il y a des spécimens de laurier, rouge et pinpe. Bien qu'une Mustang noire ou gris clair ne soit pas rare.

Comme les autres types de chevaux sauvages, les mustangs se rassemblent en troupeaux appelés troupeaux. Dans chaque famille de troupeaux, il y a un chef (l'étalon sexuellement mature le plus fort) et la jument principale (la femelle la plus expérimentée et la plus intelligente).

La principale fonction de l’étalon est de protéger la famille et de fertiliser les femelles. Son droit de diriger le mâle alpha doit constamment prouver sa présence dans des combats avec d'autres étalons. En général, les hommes expérimentés d'environ six ans (ou plus), qui ont déjà une certaine expérience de la vie, deviennent des leaders. Les jeunes hommes de moins de trois ans lui obéissent sans condition, puis il les expulse du troupeau.

La jument principale prend la place du chef pendant son absence. La tâche principale de cette «mère de famille» consiste à éloigner les jeunes chevaux et les autres femelles du danger. La femelle principale n'est pas du tout due à sa condition physique, car les juments ne découvrent pas la relation par la force. Ici, le critère principal est l'expérience et l'intelligence de l'animal, ainsi que ses qualités de reproduction (fertilité).

S'il est impossible d'échapper à la menace, le troupeau est aligné dans un cercle animé dans lequel se cachent petits poulains et la femelle principale. La principale défense tient le chef et les jeunes, subordonnés à lui des étalons. Les femmes participent à la défense au besoin. Le plus souvent, les mustangs tournent le dos à l'ennemi, si nécessaire, pour activer leur "arme meurtrière" - un coup puissant avec des sabots postérieurs.

En nourriture, ces chevaux sont sans prétention. Leur nourriture principale est l'herbe et les arbustes qui poussent dans les steppes. Leur habitat habituel est le territoire avec une végétation clairsemée et une petite quantité de sources d’eau.

C'est pour cette raison que les troupeaux de ces chevaux doivent faire de longues transitions afin de se saouler suffisamment et de se procurer la quantité de nourriture nécessaire. Le leader ou la femelle principale, suivant sa mémoire et son expérience, conduit le troupeau vers les meilleurs pâturages et points d’arrosage. Cependant, au cours de longues transitions, ces animaux se passent tranquillement de nourriture et de boisson pendant plusieurs jours.

Caractéristiques de la reproduction dans des conditions naturelles de la nature sauvage

La période d'appariement aux mustangs commence au printemps et dure jusqu'au début de l'été. Le droit de se marier avec les femmes chefs doit prouver son efficacité dans un combat acharné, car seuls les hommes les plus forts seront "admis dans le corps". Ce sont ces règles cruelles de sélection naturelle qui ont permis à ces animaux de devenir si forts et durables.

Jument progéniture ours pendant onze mois. En règle générale, il n'y a qu'un seul poulain dans la progéniture.

Les jumeaux pour tout le monde, y compris les chevaux domestiques, constituent plus probablement un écart par rapport à la norme. Avant la naissance, la jument quitte le troupeau à la recherche d'un coin protégé. Les poulains dans les premiers jours de la vie sont très vulnérables. Leur tâche principale à ce stade est de se lever rapidement et d'atteindre le pis de la mère.

À la tétée, les jeunes sont généralement trouvés au cours des six premiers mois, après quoi ils basculent complètement vers la nourriture «adulte».

Actuellement, la chasse à ces merveilleux animaux est interdite partout et on espère qu'avec le temps leur bétail grandira. Après tout, rien au monde ne peut être comparé en beauté à un troupeau de mustangs courant librement dans la steppe sans bornes!

Quelle est la différence entre un mustang et un cheval domestique?

Belle et libre comme le vent, la Mustang peut être de couleur différente, mais le plus souvent, on la trouve épinglée, laurier et la couleur rouge du cheval. Le mustang pèse jusqu'à 500 kg, tandis que sa hauteur (hauteur au garrot) peut atteindre 1,5 mètre. Cet animal fort et très robuste vit dans l'ouest des États-Unis et mène une vie de troupeau, se blottissant dans un troupeau. La mustang diffère du cheval domestique, elle n'est pas freinée par son tempérament, son endurance et sa taille.

Mode de vie des chevaux de Mustang sauvages

Tout troupeau de mustangs est dirigé par un mâle. Mais avant cela, il doit avoir atteint l'âge de 6 ans au moins pour avoir de l'expérience afin que le troupeau, en obéissance, le suive.

Selon lui, en règle générale, il y a plusieurs femelles avec leurs poulains et de jeunes mâles. Chaque troupeau vit sur son territoire, sur lequel il ne fait pas que pâturer, mais le contrôle et, en cas de danger, le protège. En ce qui concerne ce dernier, lors de sa détection, le conducteur de la jument emmène tout le monde dans un endroit sûr et le chef du troupeau reste et prend le combat face à l'ennemi. De plus, en se défendant contre un grand nombre d'ennemis extérieurs, les troupeaux peuvent conclure un accord tacite sur une trêve temporaire et s'opposer aux prédateurs ensemble.

Les chevaux sauvages n'ont pas perdu la beauté et l'attractivité d'ancêtres nationaux

De quoi manger des mustangs

La base du régime alimentaire des mustangs est un aliment végétal, car les mustangs sont pour ainsi dire exclusivement végétariens.

Le manque de nourriture est un problème pour eux, de même que le manque d'eau, sans lequel les mustangs peuvent durer plusieurs jours.

Menant le mode de vie du troupeau, les chevaux ont appris à communiquer les uns avec les autres à l'aide de signaux - reniflant et hennissant.

Reproduction de mustangs

La période de mariage des mustangs dure d'avril à juillet. A cette époque, les jeunes hommes sont des batailles exceptionnellement acharnées pour avoir le droit de s'accoupler avec une femme en particulier.

La grossesse dure 11 mois et lorsque vient le temps d'accoucher, la femme enceinte se sépare du troupeau et se rend dans un lieu sûr où elle ne produit qu'un seul poulain. La naissance de deux poulains est une exception et une rareté.

Comme chez eux, ils adorent s'ébattre dans l'eau.

Le poulain Mustang qui vient de naître est très faible et impuissant. Avec difficulté, il prend le lait de sa mère. La couleur du nouveau-né le cache de manière fiable dans les hautes herbes, mais la jeune mère ne peut se permettre de combattre le troupeau et, après quelques jours, avec le poulain, elle retourne dans le troupeau.

Pendant 6 à 8 mois, la femelle nourrit le petit avec son lait et a alors le temps de se développer et de se renforcer.

Poulain Mustang

Après avoir atteint l'âge de 3 ans, le jeune étalon est chassé du troupeau, le mâle dominant n'a donc pas besoin de compétition. Et la mère peut soit partir avec son poulain devenu grand, soit rester dans le troupeau.

Dans leur habitat naturel, les mustangs vivent jusqu'à 20 ans.

Mustangs ennemis

Malheureusement, récemment, leur nombre a fortement diminué. Et ce qui est plus regrettable, ce n’est pas les ennemis naturels des mustangs qui sont à blâmer pour cela - les prédateurs, mais l’homme et son activité. Obsédés par l’idée de développer de nouvelles terres, les gens ont longtemps exterminé les mustangs, car il est assez difficile de les apprivoiser. Les Mustangs aiment la liberté, ils sont l’âme même des Prairies.

Chevaux Sauvages Manych

Sur le territoire de la réserve de biosphère de Rostov se trouve une île sur laquelle vit la population de chevaux sauvages. Cette île s'appelle l'eau et elle est située au milieu du lac salé Manych-Gudilo. Maintenant, personne ne sait exactement comment les chevaux sont arrivés là. Il y a beaucoup d'opinions à ce sujet. La version la plus réaliste est que les chevaux sont restés après la ruine de la ferme d’État. Mais ils n'en sont pas moins beaux et sauvages.

Et il est vrai qu'il ne restait aucune trace des chevaux domestiques dociles et dociles. Ce sont des animaux explosifs actifs et capricieux qui sont obligés de lutter contre des conditions environnementales difficiles. L'eau douce de l'île est petite et, dans un climat chaud et sec, les plantes restent juteuses et vertes pendant très peu de temps. Par conséquent, parfois, les années très froides ou sèches, les chevaux sont nourris et abreuvés. Mais ils le font pour que les contacts avec les gens soient minimes et seulement si les conditions sont trop difficiles.

Au départ, c'étaient des chevaux de race Don, mais il ne reste plus grand chose de l'extérieur de Donchakov. Leur croissance est devenue plus petite, en hiver, ils sont recouverts d'une fourrure chaude et, en général, ils ressemblent aux chevaux primitifs.

Живут они небольшими семейными группами – табунами. В каждой группе выстроена четкая иерархия, которая понятна каждому члену табуна. Есть вожак – альфа-жеребец и есть альфа-кобыла. Остальные обязаны им подчиняться и следовать за ними. Именно вожаки решают, где есть, куда бежать и когда играть. Играть лошади, к слову, очень любят. Особенно молодняк. Ils jouent entre eux ou avec des jouets improvisés (bâtons, pierres, etc.). Et quand le printemps arrive, les chevaux se montrent dans toute leur gloire. C'est une période de vie bien remplie et active. C'est au printemps que l'on peut observer les batailles d'étalons et les danses rituelles du mariage et les jeux de poulains nés en hiver. Au printemps, ils n'ont pas besoin de se battre pour la vie, mais vous pouvez simplement en profiter.

Malheureusement, en 2010, en raison du froid hivernal, la population de près de 400 individus a diminué de plus de la moitié. Maintenant, environ 160 têtes de chevaux vivent sur l'île et pour améliorer leur qualité de vie, la croissance du bétail est contrôlée. De plus, afin d'éviter une répétition de la mort massive de 2010, un pipeline d'eau douce a été mis en place sur l'île.

Si vous allez visiter l’île de l’eau, n’oubliez surtout pas de prendre un appareil photo. Des photos lumineuses, caractéristiques et inoubliables vous sont garanties, ainsi que des impressions.

L'histoire du cheval Mustang

Les historiens et les archéologues ont découvert que les chevaux sauvages d’Amérique existaient jadis, mais que les raisons ne sont pas tout à fait claires, ils se sont éteints il ya environ dix mille ans. Ainsi, au moment où les Européens sont apparus en Amérique, il n'y avait plus de chevaux. Au début de la colonisation, les Espagnols utilisaient souvent des chevaux pour se donner un air plus majestueux, car aux yeux des Indiens, un cavalier sur un cheval sans précédent pour eux ressemblait presque à une divinité.

Au fur et à mesure du développement du continent et de la détérioration des relations entre Indiens et Européens, des chevaux sauvages ont commencé à apparaître. Dans les escarmouches de combat, les chevaux qui avaient perdu leur cavalier se sont enfuis, effrayés par le bruit de la bataille. De plus, les indigènes, qui parfois réussissaient à prendre possession des chevaux sous forme de trophées, ne savaient pas toujours comment les utiliser et les abandonnaient donc simplement. Enfin, les chevaux ringards se sont sauvés des pâturages et des berges de nuit des colonialistes européens.

Le cheval étant un animal grégaire, les fugitifs isolés se sont rapidement divisés en groupes et ont commencé à se multiplier, augmentant encore la population de chevaux sauvages. Les taux de croissance des troupeaux sauvages étaient si élevés qu'au début du XIXe siècle, de nombreux troupeaux de ces animaux se trouvaient partout dans les steppes des Amériques, du Paraguay au sud au Canada au nord. À cette époque, le nombre de chevaux mustang sauvages sur le territoire actuellement occupé par les États-Unis s'élevait à au moins 2 millions de têtes.

Pendant cette période, les chevaux sauvages étaient un objet de chasse prisé, d'où ils recevaient beaucoup de viande et de cuir de haute qualité. Cependant, l'ampleur de la chasse dépassa bientôt la capacité des troupeaux à compenser les pertes et la population commença à décliner rapidement. La forte diminution du nombre de chevaux sauvages a également été affectée par l’expansion des terres arables et des pâturages clôturés pour les animaux d’élevage. De ce fait, au début du 20ème siècle, le nombre total de mustangs sauvages est tombé à plusieurs centaines de milliers.

Il est intéressant de noter qu'au début du siècle dernier, les Américains ont capturé un très grand nombre de mustangs pour pouvoir les utiliser lors des guerres américano-espagnoles et des premières guerres mondiales. Ainsi, dans les années 1930, il n'y avait plus que 50 à 150 000 chevaux sauvages aux États-Unis. Dans les années 1950, la population avait encore diminué, passant à 25 000 personnes.

En liaison avec la menace d'extinction des chevaux sauvages aux États-Unis, un certain nombre de lois ont été adoptées, limitant et interdisant par la suite la chasse au mustang. Aujourd'hui, le nombre de mustangs américains (c'est-à-dire vivant au Canada et aux États-Unis), selon diverses sources, serait de 25 000 à 35 000 têtes.

Mustangs dans la culture

Bien que les chevaux sauvages se soient répandus dans tout le Nouveau Monde, en dehors de l’Amérique, ils l’ont appris non pas des Espagnols, mais des résidents des États-Unis. Le terme "mustang" est d'origine hispanophone. Dans les pays hispanophones d'Amérique, y compris le Mexique, les termes «mestengo», «mesteño» et «mostrenco» ont été utilisés, ce qui signifie, dans différents dialectes de l'espagnol, «animaux errants (sauvages ou tirés).

Les Mustangs ont laissé une marque importante dans la culture des peuples modernes d'Amérique. Ils sont devenus le symbole d'une soif irrépressible de liberté, d'un esprit libre et de la liberté elle-même. Par exemple, on pense que les mustangs, fuyant les cow-boys qui tentent de les attirer, sont délibérément éjectés des corniches rocheuses pour ne pas s’étouffer. En réalité, bien sûr, ce n’est qu’un mythe, mais cela montre bien comment les Américains perçoivent les chevaux sauvages. Par conséquent, dans la plupart des photos, le cheval mustang est capturé dans un fier galop irrépressible.

Forts et gracieux, les chevaux eux-mêmes semblent être des animaux très majestueux et les mustangs sont doublement magnifiques en raison de leur amour de la liberté. Il n’est pas surprenant que de nombreux créateurs aient utilisé leur image dans leurs œuvres. Les Mustangs étaient facilement représentés par des artistes sur leurs toiles, ils étaient souvent mentionnés dans les proses et les vers, ils étaient en demande d'images dans les films et les dessins animés. À cet égard, le film d’animation relativement récent Spirit: L’âme des Prairies est très révélateur et décrit un mustang archétypique avide de liberté.

Enfin, en l'honneur des mustangs sauvages, le modèle emblématique de voiture de sport Ford Mustang a été baptisé depuis plus d'un demi-siècle aux États-Unis. Après avoir attribué un tel nom à la voiture, les créateurs ont cherché à souligner qu’elle était tout aussi forte, élégante, rapide, belle et épris de liberté, comme un mustang sauvage qui traverse les Prairies.

Il ne serait pas exagéré de dire que, dans un certain sens, les Américains considèrent le mustang comme le symbole de l’Amérique elle-même et du peuple américain. À cet égard, il est très facile de faire un parallèle entre les chevaux sauvages épris de liberté et les colons européens qui cherchaient la liberté pour eux-mêmes et leurs enfants dans le Nouveau Monde.

Photos et description des mustangs sauvages

Bien que le terme «cheval mustang» soit utilisé dans certaines sources, il est important de comprendre que ce cheval n'est pas une race. Premièrement, la race est un ensemble de caractéristiques de productivité et d’apparence qui apparaissent chez les animaux domestiques sous l’influence des travaux d’élevage. En conséquence, le concept de race ne s’applique pas aux animaux sauvages.

Deuxièmement, les mustangs vivaient et continuent de vivre dans des populations isolées qui se croisent rarement ou ne se croisent pas du tout. En conséquence, il peut y avoir des différences significatives entre les représentants de différentes populations.

Enfin, troisièmement, dans le sang des mustangs, il existe des gènes de différentes races. Eh bien, puisque dans ce cas, il n'y avait personne pour réparer les traits héréditaires et normaliser l'extérieur, même au sein d'une même population, il pourrait y avoir des différences significatives entre les animaux.

Néanmoins, une description générale des mustangs peut être donnée. Les éleveurs de chevaux expérimentés, même en regardant juste les photos et vidéos de mustangs de chevaux sauvages, remarqueront immédiatement dans leur apparence les traits encore distinctifs d'anciennes races européennes, dont les premiers troupeaux de mustangs ont été formés il y a plusieurs siècles. Il restait en particulier de nombreux signes des races espagnole et française, car aux XVIe et XVIIe siècles, l'Espagne et la France maîtrisaient l'Amérique du Nord plus activement que les Britanniques. On voit aussi les caractéristiques visibles des chevaux hollandais, en particulier des races lourdes. En outre, il doit exister des gènes de nombreux autres chevaux européens dans le sang des mustangs, y compris même des poneys.

Dans des conditions de sélection naturelle, les gènes de poneys faibles et d'autres races décoratives ont été perdus car ils étaient inutiles. Peu à peu, les mustangs ont formé un extérieur plus ou moins commun, semblable à celui du cheval. Grâce à la vitesse, ils peuvent facilement s'éloigner des prédateurs et la force héritée des chevaux lourds leur a procuré de l'endurance.

En général, on peut dire que le mustang se distingue par un cheval mieux adapté à la vie sans personne. Il est très rapide, fort et persévérant, il n'a aucune prétention à la vie en plein air (après tout, il n'a tout simplement rien d'autre à faire) et possède une très forte immunité.

Bien que traditionnellement les mustangs soient décrits comme étant hauts et gracieux, il ne s’agit là que d’un timbre culturel déjà mentionné ci-dessus. En fait, ce sont des chevaux relativement petits atteignant 150 cm de hauteur au garrot et pesant jusqu'à 400 kg. La constitution du corps est très légère. Dans l'ensemble, cela permet aux Mustang de développer une grande vitesse, sans toutefois dépenser trop d'énergie au galop.

Les costumes sont principalement maculés, maculés et rouges. Mais le mustang noir est un cheval très rare, mais il est considéré comme particulièrement beau.

Style de vie Mustangs

Comme leurs ancêtres antiques, les chevaux sauvages modernes vivent en troupeaux, chacun comptant en moyenne 15 à 20 individus. Dans de rares cas, plus. Grands troupeaux avec des dizaines ou des centaines de têtes - rien de plus que de la fiction artistique. Chacune de ces "familles" a son propre territoire, qui doit être protégé des concurrents.

Dans le troupeau, une hiérarchie simple: un mâle alpha et une femelle principale. Le mâle alpha donne la direction pour le mouvement du troupeau, «organise» (si on peut en dire autant des animaux sauvages) la défense contre les prédateurs, et a également le droit inconditionnel de s'accoupler avec n'importe quelle femelle du troupeau. Sa supériorité alpha male est obligée de se défendre lors d'affrontements réguliers avec les candidats au "trône". À l'exception de ces escarmouches, les autres hommes lui obéissent toujours sans condition.

La jument est une sorte de mâle alpha "adjoint". Elle dirige un troupeau si le mâle principal est engagé dans une escarmouche avec des aspirants ou des prédateurs. Dans ce cas, les autres hommes lui obéissent toujours. Le statut de la femme principale est déterminé non par la force et l'expérience, mais par la fécondité. Il n'y a donc presque pas de conflit pour le leadership entre femmes.

Une stratégie de défense intéressante entreprise par les mustangs face au danger. Le troupeau est aligné sur une figure qui ressemble de loin à une place militaire: au centre du cercle, il y a des poulains et des femelles, et le long du périmètre, les mâles sont tournés vers le centre et vers le groupe prédateur. Dans cette position, les hommes peuvent utiliser leur arme principale - les pattes postérieures. Malheureusement, il n’est pas si facile de trouver une vidéo montrant des chevaux de Mustang exécutant ce personnage, mais cette tactique semble très vivante.

Exemple classique d'herbivore, les mustangs se nourrissent d'herbes sauvages et de certains arbustes. Aujourd'hui, les chevaux sauvages sont chassés par l'homme sur des terres non propices à l'agriculture, c'est-à-dire où la végétation et les eaux de surface sont rares. Pour cette raison, les troupeaux doivent parcourir des dizaines de kilomètres par jour à la recherche d'herbe et d'eau. Étant donné que c'est le mâle alpha qui dirige le troupeau, l'une des qualités les plus importantes pour lui est une grande expérience et un bon souvenir d'amener le troupeau à l'eau ou au pâturage. Pour cette raison, les jeunes hommes inexpérimentés ne deviennent jamais des leaders.

Le cycle de reproduction des mustangs commence au printemps. L'accouplement peut se poursuivre jusqu'au début de l'été, alors que les hommes doivent prouver leur droit d'accéder aux femelles lors d'escarmouches brutales. En raison du fait que seuls les plus forts gagnent, le pool de gènes de mustang est en constante amélioration.

La grossesse des femelles dure 11 mois, c'est-à-dire à la lumière des poulains, le printemps prochain. En règle générale, une jument ne donne naissance qu'à un seul poulain, la naissance de deux est plus pathologique que la normale. Pendant les six premiers mois, les jeunes se nourrissent de lait maternel, puis passent au pâturage. Les photos de chevaux Mustang avec des poulains est l'un des plus beaux spectacles.

Mustang Taming

Il y a six mille ans, les gens avaient déjà réussi à apprivoiser le Tarpan sauvage, qui était devenu un cheval moderne. Il est donc encore plus facile de maîtriser les mustangs sauvages. Cependant, le fait que les lois américaines protègent les mustangs en tant qu’animaux sauvages précieux et rares pose certaines difficultés. Cependant, un certain nombre de chevaux sauvages vivent dans un type particulier de réserve, où ils ne sont pas considérés comme des espèces sauvages au sens plein du terme, et peuvent donc être capturés.

Apporter un mustang et le livrer à l'écurie est une tâche technique relativement simple. La difficulté est ailleurs: le mustang reste toujours sauvage. Pas étonnant que les chevaux domestiques commencent à conduire dès leur plus jeune âge. Il est beaucoup plus difficile d'apprendre à un vieux cheval à marcher sous une selle qu'un jeune. Faire marcher la Mustang sous la selle est encore plus difficile, car il a grandi et a été formé comme une «personne», ne connaissant pas du tout une personne. En conséquence, le processus de domestication et de détour sera assez long et fastidieux.

Enfin, après avoir apprivoisé et dévié à la sortie, vous obtenez toujours essentiellement un cheval bâtard, dont l’extérieur est très médiocre. D'autre part, le mustang est très fort, robuste et capable de sauter rapidement. Oui, et en ce qui concerne les conditions de détention, il n’est pas exigeant du tout, car il était habitué à manger de la végétation maigre et à boire de l’eau glacée.

En passant, étant donné que les mustangs ne se trouvent qu'en Amérique, apprivoiser et voyager avec un cheval sauvage revient à la moitié du prix. Après tout, il doit être livré à la Russie dans la moitié du monde, ce qui entraînera des coûts supplémentaires considérables. En conséquence, vous obtiendrez un cheval très coûteux, qui, très probablement, sera de mauvaise humeur et ne présentera pas les meilleures caractéristiques sportives.

Pin
Send
Share
Send
Send

zoo-club-org